02/12/2006

 

Et puisque les hommes endormis
Ne font pas de mal à leurs ennemis
Vienne oh que vienne la nuit

Et puisque les hommes allongés
Ne lèveront ni le poing ni l'armée
Vienne oh que vienne la nuit

Vienne la nuit des temps
Vienne le temps des nuits
Vienne enfin le camp
Des hommes endormis

Vienne la nuit devant
Vienne devant la nuit
Vienne enfin le temps
Des hommes endormis

Et puisque les hommes
Dans leurs rêves
Font de l'amour un soleil qui se lève
Vienne oh que vienne la nuit

Et puisque les hommes
Qui sommeillent
Sont tous un peu frêle
Un peu tous pareil
Vienne oh que vienne la nuit

Vienne la nuit des temps
Vienne le temps des nuits
Vienne enfin le camp
Des hommes endormis

Vienne la nuit devant
Vienne devant la nuit
Vienne enfin le temps
Des hommes endormis

Vienne enfin le temps des hommes
Des hommes endormis

13:35 Écrit par caro_ dans parceque j'aime... | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

BONJOUR comme le vent je passe lire ton post
puisque les hommes..........
moi je suis réveillé....hi hi hi
un peu d humour...
merveilleuse journée a toi

COEURDENFANT
http://coeurdenfant.skynetblogs.be

Écrit par : COEURDENFANT | 02/12/2006

Les commentaires sont fermés.